Tien An Men (Calogero)

Quand les yeux ont tout vu et tout subi Que même les dieux ont perdus de leur magie Quand les mots ne vous répondent plus On courbe le dos Un jour au bout de la rue... Vous mène là A Tien An Men A pas baisser les bras Seul face à soi-même On se voit faire le pas De donner ses chaînes Parce qu'on a plus que çà P't-être que Tien An Men Est plus près que ce qu'on croit Que nos guerres quotidiennes Valent aussi la peine Mais on ne les voit pas Quand les gestes fléchissent sous le plus fort Qu'il ne vous reste Plus qu'à se rendre d'accord Quand plus rien N'est à perdre ou à prendre On ne vous retient Un jour la fin des méandres... Vous mène là A Tien Men A pas baisser les bras Seul face à soi-même On se voit faire le pas De donner ses chaînes Parce qu'on a plus que ça P't-être que Tien An Men Est plus près que ce qu'on croit Que nos petits combats Valent aussi la peine Mais on ne les voit pas Parce qu'on a encore çà dans les veines Et pas d'autres choix Un jour le destin vous emmène A Tien An Men