Délires schizo maniaco psychotiques (Goldman Jean-Jacques)

J'ai lavé des voitures et ciré des chaussures Et plus tout ça brillait, plus moi je m'encrassais J'ai connu bien des filles accueillantes et gentilles Mais jamais qui ne soient tout ça rien que pour moi J'demande pourtant pas des millions Une femme, un boulot, une maison Pardonnez les rêves hystériques De mes délires schyzo maniaco psychotiques Y a des enfants qui dansent et d'autres sans enfance Ça m'empêche pas de dormir mais parfois j'y pense Demain t'aurais raison, mais aujourd'hui t'as tort Ça dépend des saisons, de l'endroit, du plus fort Il parait qu'on est des milliards A s'ignorer dans ce bazar Mais comment trouver l'identique A mes délires schyzo maniaco psychotiques Quelqu'un quelque part... Les calmants, les infirmeries sont les mêmes dans tous les pays Trouver l'être et l'endroit critique A mes délires schyzo maniaco psychotiques Pourquoi noyer tout ça dans l'alcool ou l'éther Quand on voit, y a de quoi se resservir un verre Tant de grands sentiments, de colloques en séances Pour souffler tant de vent, une telle impuissance Je renonce à tout héritage Du raisonnable scientifique J'aime autant rester dans la cage De mes délires schyzo maniaco psychotiques