Elle A Fait Un Bébé Toute Seule (Goldman Jean-Jacques)

Elle a fait un bébé toute seule Elle a fait un bébé toute seule C'était dans ces années un peu folles Où les papas n'étaient plus à la mode Elle a fait un bébé toute seule Elle a fait un bébé toute seule Elle a fait un bébé toute seule Elle a choisi le père en scientifique Pour ses gènes, son signe astrologique Elle a fait un bébé toute seule Et elle court toute la journée Elle court de décembre en été De la nourrice à la baby-sitter Des paquets de couches au biberon de quatre heures Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner Elle défait son grand lit toute seule Elle défait son grand lit toute seule Elle vit comme dans tous ces magazines Où le fric et les hommes sont faciles Elle défait son grand lit toute seule Et elle court toute la journée Elle court de décembre en été Le garage, la gym et le blues alone Et les copines qui pleurent des heures au téléphone Elle assume, sume, sume sa nouvelle féminité Et elle court toute la journée Elle court de décembre en été De la nourrice à la baby-sitter Des paquets de couches au biberon de quatre heures Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner Elle m'téléphone quand elle est mal Quand elle peut pas dormir J'l'emmène au cinéma, j'lui fait des câlins, j'la fais rire Un peu comme un grand frère Un peu incestueux quand elle veut Puis son gamin, c'est presque le mien, sauf qu'il a les yeux bleus Elle a fait un bébé toute seule