Minoritaire (Goldman Jean-Jacques)

Je n'ai pas mérité de jouer du rock'n'roll Mes ghettos mes idées ne sont pas homologues J'ai pas le bon blouson j'ai pas les bonnes bottes Et en haut de mon bras je n'ai rien fait tatouer. J'ai donné aux curés du sauvetage collectif J'ai joué les mêmes notes swingué les mêmes riffs Peu a peu j'ai compris les données du débat Que rien ne bouge et l'égalité par le bas. Et tant pis si la foule gronde Si je ne tourne pas dans la ronde Papa quand je serai grand je sais que je veux faire Je veux être minoritaire. J'ai pas peur J'ai mon temps mes heures Un cerveau un ventre et un cœur Et le droit à l'erreur. J'ai pas la fascination des petites tueurs Miniloubarrivistes ou grands rastallumés Les rats de la misère et ses perpetueurs Qui jouent tellement bien le rôle qu'on leur fait jouer Je ne sais pas encore d'où viendra la lumière Les solutions magiques plus douces et plus belles Je ne suis pas certain qu'elle sortira des computers Mais je suis sur qu'elle ne viendra jamais des poubelles. J'en pendu mon cerveau aux potences du ciel Je l'ai pendu si haut et je rêve quand même J'ai vendu mes oreilles aux silences des hommes Jusqu'au fond du sommeil je les entend qui sonnent J'ai jeté leurs prières et leurs plaintes sans larmes Et je me suis reforgé de nouvelles armes Pour ne plus m'attendrir pour ne plus en souffrir Pour entendre et sentir avant de réfléchir.