La Plage (Lalanne Francis)

Huit heures cinq, je suis sur la plage Le soleil dort encore dans son sac de couchage. J'suis seul avec le bruit des vagues Avec le bruit du vent qui rкve et qui divague. Huit heures vingt-cinq, comme d'habitude La nйnette au teckel йtend sa solitude. Devant l'Optimist amarrй, а l'endroit oщ le sable est mouillй de marйe. Huit heures trente, c'est l'heure du footing matinal Du barbu qu'est gardien du camping. Il est suivi par deux mйsanges en slip rose. Elles passent pas d'habitude, les temps changent. Et bien qu'j'sois tout prиs comme chaque jour La nйnette au teckel me dit mкme pas bonjour. Elle ouvre son roman policier quotidien. J'ai rien а foutre, est-ce qu'elle est mariйe? Huit heures quarante, а moitiй mort C'est l'champion du windsurf qui s'dirige vers le bord. Avant qu'son machin soit hissй On a l'temps d'voir venir, il sera neuf heures passйes. Et sur le sable juste а cфtй d'la nйnette au teckel, y a un coeur dessinй. RF зa fait Renйe Franзois Pas Rйpublique Franзaise, fin d'boum, зa va de soi. Neuf heures moins le quart, si j'm'йcoutais J'piquerais bien une petite tкte pour m'refaire une santй. Mais j'attends qu'ils mettent les drapeaux Des fois qu'on n'ait pas l'droit, j'veux pas risquer ma peau. Dйcidйment elle me plaоt bien La nйnette au teckel, si y avait pas son chien. Y a une guкpe qui lui tourne autour. Saloperie de bestiole, sыr qu'зa va кtre mon tour. Neuf heures moins cinq, tennis en main Le vieux play-boy sur le retour fait son p'tit bout de chemin. Les lunettes а la Paul Newman, pantalon de survкt' et tee-shirt Superman. Et bien qu'il ralentisse le pas La nйnette au teckel ne le regarde mкme pas. Avec son caniche troisiиme вge L'air de rien, il s'en fout, il cueille des coquillages. Neuf heures, l'mec au wind fait trempette. Tiens, y a l'institutrice qui passe en bicyclette. J'l'avais jamais vue en maillot. Pas mal la p'tite instit', si y'avait pas son vйlo. Voile dans l'air, voile dans l'eau devant La nйnette au teckel, Mister wind cherche le vent. Mais d'ici qu'il se soit lancй On a l'temps d'voir venir, il sera dix heures passйes. Neuf heures dix, guitare sur le dos V'lа les zouaves d'aujourd'hui dans leurs blue-jeans crado. Neuf heures vingt, dans leur camionnette C'est les flippйs du self qui poursuivent une minette. Et planquй derriиre le bateau D'la nйnette au teckel, un mec prend des photos. Quelle merde ces plages, c'est plein d'beatniks Sans parler des capotes et des sacs en plastique. Bientфt dix heures et sur la plage Le soleil est sorti de son sac de nuages. Les gens sortent avec le soleil Et poussйs par le vent, les voiliers font pareil. Petit а p'tit, en rangs d'oignons Les parasols en fleurs poussent comme des champignons Et puis les drapeaux verts qui flottent Et les crвnes qui se frottent et qui flottent sur la flotte. Le type au wind a dйcollй, attention les baigneurs, dйrapage contrфlй. Parйe pour l'йquipйe sauvage, la colo s'fout а l'eau en gilet de sauvetage Et les gosses qui empilent des pneus Les fils de cerf-volant qui s'cassent et s'font des noeuds Et puis la nйnette au teckel Qu'arrкte pas d'bouquiner, qu'en finit pas d'кtre belle Et puis les bronzйs de service Qui font bisquer les blancs et les rouge йcrevisses. Et puis la valse des torchons La valse des nichons et celle des vieux cochons. Bientфt onze heures et sur le sable Y'a plus d'place pour rкver sur les matelas gonflables. Bientфt onze heures, il se fait tard La nйnette au polar s'barre avec son clйbard. Onze heures moins cinq, comme chaque matin Un marchand de chouchous balade son baratin. Onze heures, fini pour aujourd'hui Plus d'nйnette au teckel, y a trop d'monde, je m'ennuie.