Briser Le Silence (Blaspheme)

Les courbes du visage se dessinent peu à peu Le trait court à l’usage, j’imagine ses yeux Le contour est trop sage, mais délivre ses aveux Comme pour être à l’image divine des cieux Lourdes est un pèlerinage très intime et religieux Une courbe, un virage qu’il faut suivre de son mieux Mais la route se farde, reste digne même s’il pleut Que s’écroule montagne, est-ce le signe du bon Dieu ? Et changer d’apparence, puis changer d’existence Se donner toutes les chances Et briser le silence, que l’amour soit naissance Pour que la vie ait un sens Dans un monde parallèle, de ses cendres il faut renaître Haute tour de Babel, c’est peut-être ou ne pas être Car de l’ombre à la lumière, le plus sombre est notre quête De la tombe à l’éternel, quelle est la raison d’être ? Pour changer d’apparence, puis changer d’existence Se donner toutes les chances Et briser le silence, que l’amour soit naissance Pour que la vie ait un sens Depuis la nuit des temps, l’homme a peur du néant Toute sa vie d’être vivant, il raisonne en survivant Mais il fuit Dieu tout puissant, tout comme l’éclair foudroyant Puis il prie incessamment pour vivre éternellement Pour changer d’apparence, puis changer d’existence Se donner toutes les chances Et briser le silence, que l’amour soit naissance Pour que la vie ait un sens